• LOGIN
  • Votre panier est vide.

Login

L’échec nous apprend à aimer [Éloge de l’échec 7/7]

échec nous apprend a aimer
L’échec nous apprend à aimer • chrétien.online

Nous voici arrivé au 7e article de cette série sur « l’Éloge de l’échec ».
> 1/7 L’échec nous fait grandir
> 2/7 L’échec nous pousse à apprendre 
> 3/7 L’échec nous rend humble
> 4/7 L’échec nous rend créatif
> 5/7 L’échec est une graine d’inspiration
> 6/7 L’échec prépare la réussite
Abordons aujourd’hui un aspect très important : L’échec nous apprend à AIMER !


Si vous voulez ne plus craindre d’échouer, alors il faut arrêter de vous définir en fonction de vos échecs et de vos réussites, et ne plus être dépendant du regard des autres.

Quand à cause d’un échec, vous remettez en question la valeur que vous avez intrinsèquement, c’est que vous ne vous aimez pas assez.

Vous vivez mal l’échec ? C’est peut-être que finalement vous avez besoin de développer votre estime de soi.

Ce manque d’estime de soi est simple :
Par quoi, ou par qui vous faites-vous estimer ?
Qui détermine votre valeur ?

Vous avez peur du regard des autres, du jugement ?
Si vous avez peur d’échouer par peur du « qu’en dira-t-on », alors vous avez abandonné aux autres le soin de définir votre valeur.

Si ce ne sont pas les personnes, peut-être que vous vous laissez être définis par les standards de la société.
Par exemple, être « grosse » dans votre contexte social est peut-être un échec, alors que dans un autre contexte social c’est un gage de réussite et un critère de beauté !

Tout ceci révèle un défaut d’amour propre !

Avez-vous peur d’échouer à cause du regard des autres, en réalité c’est vous que vous n’aimez pas !
Laissez-vous les autres vous définir ? En fonction de vos échecs ou de vos réussites ?
Cela révèle en fait une faible estime de vous-même !
Car en réalité votre valeur est grande aux yeux de Dieu !

Avez-vous peur d’échouer car cela remettrait en question votre statut, votre rang social ? Votre poste à responsabilité ? Votre crédibilité ?
Comme nous l’avons déjà évoqué dans l’article sur l’humilité, si vous considérez avec mépris ceux qui échouent et même vos propres échec, c’est tout simplement de l’orgueil !
Et en agissant de la sorte, vous voulez dominer sur les autres, être au-dessus en fuyant tout ce qui pourrais vous abaisser… N’est-ce pas un manque d’amour pour votre prochain ?

Si la peur d’échouer révèle notre manque d’estime de soi, et notre manque d’amour du prochain, alors inévitablement, elle révèle notre manque d’amour pour Dieu !

Découvrons ensemble comment l’échec nous apprend à grandir dans l’amour pour Dieu, vis-à-vis de nous-même, et envers notre prochain !

1. L’échec nous apprend à aimer Dieu

En quoi nos échecs nous apprennent à aimer Dieu ?

Quand nous faisons la merveilleuse expérience de la conversion, il se produit deux choses en nous :

  • Nous expérimentons la conviction de notre péché par l’action du Saint-Esprit dans notre coeur (Jean 16:8). Nous ressentons alors notre misère de coeur, notre indignité, notre impureté, notre souillure et donc ce que nous méritons : Le jugement et la condamnation
  • Mais en même temps, Dieu nous révèle son Amour :
    Malgré notre indignité, Celui-ci n’a jamais cessé de nous aimer :
    – Son amour est inconditionnel, il ne nous aime pas selon le bien ou le mal que nous avons fait. Et bien qu’il ait horreur du péché, il continue d’aimer le pécheur.

Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que,
lorsque nous étions encore des pécheurs,
Christ est mort pour nous.

Romains 5.8

  • Il nous aime tant qu’il a déployer un plan de Salut extraordinaire (Jean 3:16)

Et donc cela a une conséquence directe :
Tout cela produit en nous un AMOUR pour notre Dieu.

  • Nous l’aimons car Il nous pardonne
  • Parce qu’Il nous fait Grâce
  • Nous l’aimons car Il nous restaure
  • Nous l’aimons car Il nous offre un avenir (Assurance du Salut et Vie Éternelle)

Celui qui a beaucoup péché, aime beaucoup

Jésus résume ce premier point lorsqu’une femme pécheresse vient répandre du parfum sur ses pieds :

C’est pourquoi je te le dis :
Ses nombreux péchés lui ont été pardonnés,
c’est pour cela qu’elle m’a témoigné tant d’amour.
Mais celui qui a eu peu de choses à se faire pardonner ne manifeste que peu d’amour !

Luc 7.47

En réalité, l’échec de notre vie, nos écueils, nos défaillances, nous amènent à considérer la grande valeur de l’Amour de notre Dieu.
Donc nos échecs nous apprennent à aimer Dieu !

Personnellement, combien je loue Dieu de m’avoir aimé malgré mon orgueil, mon coeur mauvais… Et surtout, je lui suis tellement reconnaissant de m’avoir ouvert les yeux sur ce qui produisait l’échec dans ma vie : mon péché.
Et je le loue d’avoir accompli, et de poursuivre, cette oeuvre en moi pour changer mon coeur mauvais, mon état d’esprit, ma nature pécheresse.

Considérons maintenant comment l’échec nous apprend à nous aimer nous-même

2. L’échec nous apprend à s’aimer soi-même

Ne venons de voir que Dieu nous aime, tout comme un Père aime son enfant.

Si mon fils ou ma fille échouent… Est-ce que je les aime moins ?
Bien-sûr que non !
Je vais avoir envie de leur dire : « Je suis fier de toi, tu peux être fier de toi, d’avoir essayé. Tu feras mieux la prochaine fois, je t’aime… »

Dieu se comporte comme ça avec nous !
Alors pourquoi ne pas avoir le même comportement avec vous-même ?

Quand j’échoue, me dire :
« Hey, j’ai tout donné, je suis fier de moi… j’ai fait le maximum…
Je peux faire mieux la prochaine fois »

Il faut parfois arrêter de se flageller !
Je fais de mon mieux, je donne le maximum, je fais tout pour avancer et je m’aime tel que je suis. (sauf si évidemment il y a un péché qui m’éloigne de Dieu, dans ce cas là il faut se faire violence)

Mes échecs ne me définissent pas

De plus il est extrêmement de se rappeler, très régulièrement, que :
Je ne suis pas mes échec
Je ne suis pas mes réussites.

Si j’échoue, Dieu m’aime ;
Si je réussi, Dieu m’aime !

Quand j’ai des succès, je suis enfant de Dieu ;
Quand j’échoue, je reste toujours un enfant de Dieu !

Alors la prochaine-fois que tu vis un échec, dis-toi :
Hey ! Ce qui est arrivé là, NE ME DEFINI PAS !
Je suis plus grand que ça !
J’ai plus de valeur que ça !
MA valeur est EN Jésus !
C’est MON Dieu qui ME définit ! Et personne d’autre.

3. L’échec nous apprend à aimer notre prochain

Nous avons vu comment l’échec nous apprend à aimer Dieu, et comment il nous apprend à nous aimer nous-mêmes.

Et c’est important puisque le Seigneur nous dit qu’il faut aimer notre prochain comme nous-même ! (Marc 12:31)
Nous il faut d’abord s’aimer avant d’aimer son prochain !
(non pas du narcissisme et de l’égoïsme, mais un amour-propre équilibré avec une juste appréciation de sa valeur)
Maintenant donc, regardons comment l’échec nous apprend à aimer notre prochain.

J’insiste encore, l’échec rabaisse notre orgueil et donc nous fait devenir humble.

L’échec nous aide donc à regarder les autres avec moins de dureté !
Si nous sommes passé par des échecs, nous allons mieux comprendre ceux qui passent par les mêmes échecs et les mêmes épreuves !

Aujourd’hui je peux comprendre ceux qui passent par un échec sentimental parce que je suis passé par là !

Aujourd’hui j’ai plus de compassion pour ceux qui passent par le deuil parce que je suis passé par là, et plus précisément ceux qui perdent un être cher par suicide.

Je comprends ceux qui passent par le découragement à cause du chômage prolongé, par ce que j’ai connu ça aussi !

Donc en fin de compte, tous mes échecs m’ont aidé à aimer mon prochain et à mieux les comprendre !

L’échec nous fais grandir vers plus d’humilité, plus de compassion, une meilleure compréhension des souffrances de mon prochain, et plus d’empathie où je peux me mettre à la place de l’autre parce que je suis déjà passé par là.

L’échec nous apprend à aimer : EXERCICE

Je vous propose un petit exercice avec la méthode JTM (Je t’aime)

  1. Listez vos échecs :
    Les échecs récents, peut-être ;
    Mais aussi les échecs plus lointains dans le passé, qui vous ont marqué, et dont vous souffrez peut-être encore aujourd’hui.
  2. Appliquez la méthode JTM :
    Posez-vous la question :
    Comment cet échec m’a appris à mieux aimer ?
    – Jésus
    – Toi
    – Moi

Comment cet échec m’a appris à grandir dans mon amour
Pour DIEU (JÉSUS) ?
Pour mon prochain (TOI) ?
Et dans mon amour-propre (MOI) ?

Alors voilà, trouvez au moins 10 bénéfices pour chaque échec et pour chaque parti (JTM).
Fais cet exercice et pour chaque échec retires-en tous les bénéfices possibles.
En ensuite, loue ton Dieu en réalisant tous les bénéfices que ça t’a apporté.

Qui on devient en chemin

L’important n’est donc pas l’échec en soi, où la réussite en soi.

L’important n’est pas d’atteindre un but,
mais qui nous devenons en chemin !

L’échec nous apprend à aimer • chrétien.online

Au final, préférez-vous échouer et être fier de vous ?
Où embrasser la réussite par des moyens scabreux, et au final échouer votre vie ?

En réalité l’échec c’est à l’extérieur !
Les autres peuvent nous juger, la société peut définir que c’était un échec ;
Mais l’échec ne nous définit pas.
Il n’enlève rien à notre valeur intrinsèque.

Aimez l’échec !

Bonne nouvelle, tu vivras encore des échecs, jusqu’à temps que tu te rendes compte qu’échecs et réussites font partie d’un même jeu.
Les deux sont utiles et les deux sont nécessaires.
Nous devons arrêter de voir l’un sans l’autre, nous jouons avec les deux !

Mais la chose la plus importante c’est avancer vers une vie plus inspirante au service de Dieu et de l’humanité !

“Le seul homme à ne jamais faire d’erreur est celui qui ne fait rien”

Théodore Roosevelt

Est-ce que je préfère la vie de quelqu’un qui a échoué mais qui est fier de lui car il a tenté ?
Ou, est-ce que je préfère la vie de quelqu’un qui n’a rien échoué, mais qui en fait a juste échoué sa vie ?!!

Conclusion :

L’échec te pousse à grandir,
Vous ne seriez pas qui vous êtes si vous n’aviez pas vécu tous les échecs que vous avez vécu.

Échoue, mais échoue VITE !!
Soyez fier d’échouer ! fiers d’apprendre !
Ce qui est important n’est pas que les autres perçoivent que nous avons réussi !

Peu importe que les autres nous critiquent.
Ce qui est important c’est que factuellement, on avance vers ce qui est important pour nous.
Et de grandir vers plus d’amour propre, plus de compassion et d’empathie envers les autres, et plus d’amour pour notre Dieu.

Merci à tous pour votre soutien et vos encouragements, on avance ensemble.

Si vous connaissez des personnes qui ont vécu un échec, partagez-leur cette série pour les encourager.

Laissez-moi vos commentaires juste en-dessous de l’article

Soyez des personnes qui se bougent ;
Des disciples qui avancent, et qui apprennent à mieux aimer grâce à leurs échecs.

N’oubliez pas :
SANS L’AMOUR JE NE SUIS RIEN ! (1 Corinthiens 13:2)

À bientôt.

(en complément, je viens de découvrir cette série d’émissions radio : Echec et Foi)

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3

2 responses on "L’échec nous apprend à aimer [Éloge de l’échec 7/7]"

  1. Bonjour Franck.
    Il est toujours encourageant de compter sur la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ.
    La Bible nous enseigne de regarder notre soeur, notre frère comme étant au dessus de nous, et cela nous permet
    de les voir de les aimer comme Jésus le fait pour nous.
    Mes échecs m’ont fait grandir!!! Dieu m’a toujours fait grâce (et quelle patience il a avec moi) et je suis convaincu
    que je suis précieux à ses yeux.
    Merci mon frère pour cette étude sur l’échec que je garde et relirai afin d’être encourager.
    A bientôt pour une nouvelle aventure.
    Sois béni ainsi que tous les tiens.

  2. Merci pour ton message ,superbe encouragement et beaucoup d’éclaircissement pour avancer malgré les échecs ,mais le jeux en vaut la chandelle , ( échec et mat ) il est vrais que les échecs nous apprennent énormément et c’est très bien ,pour mieux comprendre notre prochain ,sinon à quoi bon la vie est faite de plein de surprise alors continuons.Merci à toi pour tout t’es encouragement Que Dieu te bénisse Abondamment .

Leave a Message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chretien Online © Tous droits réservés.
X
%d blogueurs aiment cette page :